Un texte de Bernard JOYET

(Extrait de la préface au deuxième florilège des chansons écrites entre 1988 et 2018 : "Si tu veux te changer en pomme" aux "Editions de la Pigne")

 

"Si l'on se réfère à la presse, on va voir Eric Mie pour rigoler de la connerie humaine, pour se payer une bonne tranche libertaire, d'humour vache… Le gamin nourri à L'Hara-Kiri, au Sarclo, à Font et Val, à Cavanna… ça va être saignant, cru, ça va frôler le grossier, ça va défriser la midinette, ça va faire grincer les dents des bourgeois, ça va cogner dans le bien-pensant, ça va bouffer du flic et du curé…  Bref on va bien se marrer !
Et c'est vrai, pour l'avoir vu en spectacle, je me suis bien marré…
Mais pas que…
Si l'on oublie l'interprète truculent, sa présence scénique,  ses "baratins", véritables sketchs, qui forgent savamment les liaisons entre les chansons, si l'on pose la guitare, si on ouvre le bouquin…
Ça n'est plus la même musique, le clown est démaquillé, démasqué, on passe de l'orchestre à la partition, de la magie impressionniste du spectacle à la magie expressionniste des coulisses, de la fanfare du théâtre au silence du livre…
Et là on s'aperçoit que tout ça n'était que pudeur cachée, on découvre le mec à poil devant sa glace,  et "Pomme" peut bien aller se déshabiller… Tu te prends une bonne claque comme celle que t'inflige un miroir grossissant où tu constates les ravages que la vie a creusés au burin sur ta gueule imparfaite, et tu te marres certes, un peu de travers… mais tu te marres quand même, Eric Mie c'est l'impolitesse du désespoir…"
Bernard JOYET

Eric MIE Qui c’est celui-là ?

 

Depuis plus de 20 ans, Eric MIE, comédien et chansonnier, tourne dans toute la France, des spectacles de chansons et d’humour en duo (Lobo & Mie), en quatuor (Les Lapins Noirs), au théâtre (Cie Nihilo Nihil, Les Crieurs de Nuit etc.) ou en solo. Poète infatigable, il écrit pour lui comme pour d’autres (Lisa Louize, Nordine Le Nordec, Les Papillons, Piccolo etc.) des chansons où se mêlent tendresse et impertinence. 

 

« Faut se rendre à l’évidence, les génies précoces sont infiniment plus rares que les éjaculateurs du même nom » ! Comme le dit Agnès Bihl dans la préface de son recueil de chansons « Si tu veux te changer en gomme » (Aux Editions de la Pigne) : « il y eut Mozart, Einstein et un paquet d’autres ; et Eric Mie les surpasse tous ». C’est une plume trempée dans l’encre d’une colère rouge et noire, une plume qui sent la brisure de bonbons, une plume fine, drôle et acérée qui ne laisse jamais indifférent. 

 

Il a déjà joué, entre autre, au Casino de Paris et au Caveau de la République (Paris), ainsi que dans les Festivals : «  Avignon Off », « Chantons sous les pins », « Fleur des Chants » « Barjac m'en Chante», « Satiradax » et « Festiv' en Marche ». 

Photo : Chantal Bou-Hanna
Photo : Chantal Bou-Hanna

PRESSE :

 

« Son esprit libertaire transpire dans chacune de ses chansons »

Marc Bihan « KAMIKAZE » 

 

« Un touche-à-tout du verbe et de la poésie à la liberté assumée »

Olivier Jarrige « LE REPUBLICAIN LORRAIN »

 

« Un artiste grinçant, drôle, tendre et lucide. »

Albert Webert « CHORUS »

 

« Chez Eric Mie, on retrouve ce que disait Ferré à Moustaki : « tu murmures ce que je hurle» 

Norbert Gabriel « LE DOIGT DANS L’ŒIL »

 

« Enchaînant des atmosphères musicales variées, Éric Mie égratigne la connerie, passe d’une valse pacifiste à une berceuse attendrie, chante la complexité de la vie, explore l’humanité du plus jeune âge jusqu’à la vieillesse avec, parfois, un humour vache qui amuserait Agnès Bihl.»

« LE MONDE LIBERTAIRE »

 

« Arrière-petits-enfants de Chepfer, Eric Mie évolue dans un univers teinté d'un goût prononcé pour la dérision. »

 

Bruno Susset « L'EST REPUBLICAIN »

Photo : Arno Paul
Photo : Arno Paul

Discographiquement parlant, Éric MIE a sorti 5 albums depuis 2005. 

 

Comme si la chanson ne lui suffisait pas, Éric Mie écrit des articles, des poésies, des nouvelles dans quelques revues (Hermaphrodite) et signe quelques illustrations et bandes dessinées pour des fanzines (Révoculorpop), des livres pour enfants, des affiches etc... Il dessine également depuis 2016 pour Le Nouveau Jour J journal indépendant lorrain d'enquêtes sociales et de longs reportages et HEXAGONE la revue trimestrielle de la chanson.   

 

En Décembre 2015 est sorti un florilège de ses chansons écrites entre 1988 et 2014 : "Si tu veux te changer en gomme" aux "Editions de la Pigne" illustrées par lui-même et  avec une préface d'Agnès Bihl.

 

Photo : Chantal Bou-Hanna
Photo : Chantal Bou-Hanna